SUITE


SOMMAIRE


NOUS CONTACTER


La Réunion est une île volcanique aux dimensions modestes : sa superficie est de 2500 km² .Sa genèse a commencé il y a trois millions d'années par le vieux massif du Piton des Neiges qui, après s' être lentement édifié sur quatre mille mètres de fond, a émergé et construit entre quatre phases successives un cône montagneux qui a du culminer à plus de 4000 m d'altitude.

Il y a 500 000 mille ans, tandis que s' éteignaient progressivement les feux du Piton des Neiges, un nouveau massif volcanique se créait sur son flanc sud-est : le Piton de la Fournaise (2631 m ).
C' est cette Fournaise qui continue à cracher ses laves, presque chaque année, et qui construit , lentement et patiement la Réunion.

Ces deux massifs volcaniques sont séparés par les " plaines" : la Plaine des Palmistes et la Plaine des Cafres.
L' océan, aidé du vent et de la pluie les a sculpté de manière spectaculaire, leur donnant un relief vertigineux, unique dans tout l' océan indien avec ses ravines et ses cirques.


La zone sommitale du Piton des Neiges est entaillée par trois enormes cirques : MAFATE, CILAOS et SALAZIE, disposés en feuilles de trèfle.Tous trois n' ont été ouverts au monde extérieur qu' assez tardivement dans l' histoire de l' ile, ce qui a préservé une authenticité tout à fait inattendue par le visiteur.


En effet, ce n' est qu' à l' aube du 19 ème siècle que les blancs venu " des bas" montèrent à leur tour installer leur " case "misérable sur ces terres inconnues.
Paysans venus de la cote, ils s' adaptèrent comme ils purent aux rudes conditions climatiques et géographiques des "hauts", développant un art de vivre qui fleure bon, encore aujourd'hui, l'odeur caractéristique du feu de bois et la timidité naturelle de personnes peu habituées aux visites des " moun dehors" (étrangers).Cela n' empêche nullement une merveilleuse hospitalité et un accueil à nul autre pareil, au coin d' un âtre sommaire ou grésillent les bois de la foret.

Isolés et sauvages (aujourd'hui encore, MAFATE n' est accessible qu' à pieds), les cirques demeurèrent longtemps l' ultime refuge des esclaves fugitifs.De ces premiers habitants, impitoyablement pourchassés, il ne reste aujourd'hui aucune trace.Seul subsistent des noms dont les plus célèbres sont : MAFATE, CIMENDEF, ANCHAING.

Dominant les cirques, les plus grands sommets sont : le Piton des Neiges (le "toit" de la Réunion : 3069 m) et le Gros Morne (2991 m), reliés par la crete rocheuse des Salazes, le Grand Bénare (2896 m) et la Roche Ecrite
(2277 m)


SUITE